LA LUMIÈRE PREMIÈRE SOURCE DU PHOTO-VIEILLISSEMENT ?

Ultraviolet UVA UVB

Sans parler uniquement des ultraviolets qui présentent des risques majeurs pour la peau. Le spectre solaire est aussi composé de 54 % d’infrarouges et 39 % de lumière visible. De quoi favoriser le photo vieillissement.

Certaines longueurs d’onde que nous subissons lors d’une balade sont délétères comme les infrarouges et même la lumière visible qui est responsable de 50 % du stress oxydatif et joue un rôle clé dans le vieillissement cutané.

La plus nocive semble être la bleue qui, en plus, favoriserait taches et masques de grossesse. On sait maintenant que le mélange UV + ozone + particules fines = attaques des cellules, donc vieillissement prématuré.

Ne perdez pas de vue qu’après une intervention esthétique il n’est pas bon de s’exposer.

Pourquoi ?

Le risque majeur serait de voir se pigmenter en brun une zone rougie transitoirement par l’injection. Les fortes chaleurs peuvent éventuellement provoquer un œdème local transitoire et bénin.

Adoptez également le réflexe « crème solaire partout et surtout contre les deux longueurs d’ondes UVA/UVB ».