Menu

COUPEROSE ET ANGIOMES

La Rosacée ou Couperose du visage représente l’un des motifs les plus fréquents en dermatologie et près de 10% de la population en Europe est atteinte de ce problème. Au préjudice esthétique s’ajoute un inconfort cutané et une altération de la vie sociale ainsi que la nécessité d’un maquillage pour les femmes.

Il s’agit d’une malformation vasculaire de la peau avec une dilatation permanente des petits vaisseaux sanguins ou capillaires, survenant sur un terrain prédisposé, localisée au niveau du nez et pouvant s’étendre à l’ensemble des joues et des pommettes. Les Angiomes stellaires ou Point Rubis sont des vaisseaux sanguins devenu trop superficiels dans la peau. En raison de leur localisation ou de leur nombre, ils s’avèrent parfois disgracieux. Toutes ces lésions peuvent bénéficier d’un traitement efficace par laser.

Comment ça marche ?

On utilise différents lasers : KTP 532nm, Laser à Colorant Pulsé et Laser- Nd :Yag.

Le laser va agir par l’intermédiaire d’une lumière intense qui provoque la destruction des capillaires dilatés, soit par une « soudure » des vaisseaux, soit par éclatement.

Et ce, tout en préservant l’intégrité de la peau, c’est-à-dire sans cicatrice résiduelle.

Technique

Le traitement se pratique sans anesthésie sur une peau préalablement démaquillée et parfaitement nettoyée. La séance dure une vingtaine de minutes environ. Le traitement laser est effectué point par point pour les angiomes, et par unité de surface dans le cadre de la couperose.

Eviction sociale et effets secondaires

Les suites immédiates sont variables selon le type de laser et les réglages utilisés. Dans la majorité des cas il existe uniquement une rougeur pendant 2 à 3 jours. Un léger gonflement ou œdème peut se produire en particulier sous les yeux où la peau est la plus fine.

Exceptionnellement, il faut provoquer pour être efficace un purpura (ecchymose ou « bleu ») au niveau de la zone traitée qui persistera alors pendant 10 jours environ. Le tir laser provoque une sensation décrite comme les impacts de mini « coups d’élastique », non douloureux, suivi d’une sensation de chaleur.

Une ou plusieurs séances ?

Les résultats sont visibles dans un délai d’environ 6 semaines. En moyenne un traitement nécessite 2 à 3 séances, espacées de 6 à 8 semaines. Au bout de quelques années, la couperose a tendance à se reconstituer de façon progressive, et des séances d’entretien peuvent être pratiquées sans dommage pour la peau.

NOTRE AVIS

Les résultats sont d’autant plus nets que les soins sont commencés précocement. Le résultat est stable pendant quelques années et des séances d’entretien permettent de maintenir le degré de satisfaction désiré.